Les comédiennes et les comédiens

Lise Avignon, Anthony Bernard, Hélène Dedryvère, Amélie Etevenon, Philippe Jaubert, Valérie Joaquim,
Gaëlle Levallois
,Alexandra Malfi, Michel Pomme, Carlos Nogaledo, Jérôme Thibault.


Lise Avignon

Après une première expérience sous la conduite de René Gouzenne en 1995 au cours laquelle j'ai présenté des textes de B. Brecht, je suis les cours du Conservatoire de Toulouse de 1996 à 1998 puis participe à la formation professionnelle de L'œil du Silence sous la direction de Anne Sicco avec Marcel Marceau et Jean-Jacques Lemètre comme intervenants.
Pendant cette période j'ai joué dans Hamlet de W. Shakespeare (Ophélie), et "turbulences et petits détails" de Denise Bonal, mises en scène de Anne Sicco.
Parallèlement j'ai participé à "La soif de la montagne de sel" de Marin Sorescu, dirigée par Thierry Lutz à Pau.
J'ai complété ces formations par des stages sur le travail de l'acteur dans la Cerisaie de A. Tchekhov sous la direction de Boris Rabey, et sur la voix dirigée par Linda Wise et Enrique Pardo.
J'ai enrichi mes possibilités de comédienne par de nombreux stages de danse (Nathalie Carrié, Christine Blanchard, Michel Raji, Katja Cavagnac, Alain Abadie, Marc Verdon) et de chant à l'école Roy art.
Je participe à un spectacle de conte avec la compagnie Bordelaise la goutte d'eau, "Carphanabulle" mise en scène par Laure Dupuy.


Anthony Bernard

Mes premiers contacts avec la comédie datent de 1993 en débutant avec A3 théâtre, à la Roche sur Yon, où j'ai rencontré des auteurs comme Marivaux, Brecht et Calderon.
Avec cette compagnie nous avons créé un spectacle pour enfants "Lunenbulle".
J'ai repris en 2001, à Toulouse avec le Théâtre de la Passerelle dans lequel j'ai joué dans l'adaptation d'une pièce sud Américaine "L'enterrement de la reine Isabelle".
Rôle de Astragon dans En attendant Godot de S. Beckett.
J'ai participé au Carnaval des cultures à Berlin en mai 2001. Nous avons monté en neuf jours "Ritual" mis en scène par Jean-Christophe Marie.
Depuis 2002, je participe aux ateliers de Mary-Lynn Clarck. Dans ce cadre j'ai joué dans un spectacle de rue intitulé "Les dessous du petit chaperon rouge".
Je fais de la danse contemporaine pour diversifier mon métier.
Je participe à la nouvelle création du "bouton théâtre" avec J.C. Marie et B. Arias.


Hélène Dedryvère

Après avoir suivi plusieurs ateliers de théâtre dirigés par Franck Dequidt et Philippe Cancé, je suis engagée en septembre 2000 par la compagnie irlandaise French Theatre for School. Une tournée de 70 représentations est organisée dans toute l'Irlande. Parallèlement, j'assiste aux cours de danse contemporaine du Dance Theatre of Ireland (Dublin) sous la direction de Loretta Yurich.
De retour à Toulouse, je complète ma formation en art dramatique, d'abord à l'Ecole de l'Acteur au Nouveau Théâtre Jules Julien sous la direction de Monique Marty puis au centre de formation professionnelle de L'Oeil du Silence sous la direction de Anne Sicco.En 2003, je joue dans un spectacle mis en scène par Anne Sicco retraçant l’univers du cabaret allemand des années 1930.
Je rencontre ensuite la Cie Transkerozen avec laquelle je présente la création "Le zoo" en programmation officielle du festival de Ramonville 2003, puis sur une commande de la CPAM un spectacle destiné au public adolescent pour la prévention de la santé bucco-dentaire.
En octobre 2003, je participe au spectacle "La scène", écrit et mis en scène par Valère Novarina, au Théâtre Garonne.

Avec la compagnie Et si c’était…, je présente « Je me tiens devant toi nue » de Joyce Carol Oates, création mêlant théâtre et audiovisuel, sous la direction artistique de Véni Lacombe.
Depuis fin 2003, je participe régulièrement au groupe de travail de la compagnie Arthéâtre dirigé par Bernard Guittet. Un spectacle sera présenté en avril 2005 à la MJC Roguet


Amélie Etevenon

Je fais du théâtre depuis les Ateliers au lycée, animés par des acteurs professionnels de la Compagnie du Loup Blanc à Albi.
A Toulouse, j'ai continué ma formation dans les Ateliers universitaires de Michel Mathieu du Théâtre 2 l'Acte, puis dans les cours de la Cave Poésie avec René Gouzenne et Laurent Collombert, où nous avons appréhendé, en même temps que le travail du texte, la pratique du demi-masque en cuir en Commedia dell'arte.
A l'issue de ces deux années, ont été montés trois spectacles, "L'archipel sans nom" de Jean Tardieu, un canevas de Commedia dell'Arte "Les trois filles du Préfet Pantalone" et "Les sept péchés capitaux" dans lequel un travail de chœurs se mêlait au montage de textes classiques et modernes.
D'octobre 2002 à février 2003 je suis la formation professionnelle de l'Acteur à L'Oeil du Silence, direction artistique et pédagogique : Anne Sicco, stage pris en charge par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées. Mes autres spectacles :


Philippe Jaubert

Mes débuts de comédien ont eu lieu sous la conduite de René Gouzenne et Vinko Viskic. Cette confrontation de styles différents m'a permis de défendre devant le public des auteurs à l'écriture variée : Brecht, Haïm, Slavkine.
Ma participation au festival d'Avignon 1997 avec la compagnie Beaudrain de paroi, dans "Jouer du piano ivre…" sur des textes de Bukowski m'a permis de découvrir la rigueur du comédien professionnel.
Des formations à des techniques complémentaires enrichissent mon univers scénique : chant, initiation au mime, Commedia dell'Arte avec Laurent Collombert.
Les spectacles présentés en juin 2000 avec l'Atelier de la Cave Poésie de Toulouse ("Les trois filles du préfet Pantalon" improvisation de Commedia sur canevas, "L'archipel sans nom" de J. Tardieu) m'ont définitivement convaincu de la nécessité de créer la compagnie Koikadi ? avec laquelle nous avons monté "Ni avec toi ni sans toi" de Xavier Durringer.
J'ai participé à des courts-métrages en 35 mm et vidéo notamment "Phebus" si tu l'oses", coproduction "Films Figures Libres"/FR3 Sud en 2003, et à un long métrage 16 mm "Meets the bastringue" , réalisation François Gérard.
Depuis je diversifie mes actions dans le théâtre par l'écriture ("Héloïse", pièce en trois actes), la mise en scène et la formation (interventions et lectures dans les lycées et collèges).
Parallèlement je poursuis mon métier de comédien dans "Le cas Gaspard Meyer" de Jean-Yves Picq, mise en scène de J.P. Beauredon en janvier 2003 et 2004.
En 2004, création du triptyque "De la séduction des anges", textes de B. Brecht, direction de A. Bernard, présenté au thêâtre du Grand Rond.
En Janvier 2005, "ça va la vie si vite" création de J.P. Beauredon au Théâtre du Pavé à Toulouse. 

Novembre 2005, création de la pièce de Philippe Minyana "Les Guerriers", mise en scène collective. 

En 2008 mise en scène de "Chambre à Part" de Claude Santelli avec Françoise Soucaret.

Depuis  2008 j'ai intégré la compagnie Orcéenne "D'Un Théâtre L'Autre" avec laquelle j'ai joué dans "Les précieuses... Ridicules ?" d'après Molière (2009) et "Nous les Héros" de Jean-Luc Lagarce (2010).
 


Valérie Joaquim

Je suis pendant deux ans les cours de la Cave Poésie, où j'appréhende un vrai travail sur des textes contemporains (sous l'égide de René Gouzenne) et classiques (sous celle de Laurent Collombert), ainsi qu'une introduction à la Commedia Dell'Arte. Ce travail donne naissance à trois spectacles : "L'Archipel sans nom" de Jean Tardieu, "Les trois filles du préfet Pantalone", canevas commedia dell'Arte et "Les sept péchés capitaux", montage de textes ponctué par un travail de chœur.
En 2001, je suis co-créatrice de la compagnie Koikadi ? et de son premier spectacle "Ni avec toi, ni sans toi" qui est joué plus de trente fois à Toulouse (Minimes, Cave Poésie, Théâtre de Poche…) et en région Midi-Pyrénées.
Je participe au Printemps des Poètes 2002 à Toulouse : lecture de textes de Fernando Pessoa, Tardieu, Norge, Queneau et Michaux dans différentes bibliothèques.
D'octobre 2002 à février 2003, je suis la formation professionnelle de l'Acteur à L'Oeil du Silence sous la direction de Anne Sicco (stage pris en charge par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées).
En novembre 2003, je joue à la Cave Poésie avec Réné Gouzenne dans le spectacle " Gestes et Opinions du docteur Faustroll, pataphysicien " d'après des textes d'Alfred Jarry.
Parallèlement, je prépare avec la Cie Le Monde en Chantier une création autour de Brecht pour le Théâtre du Grand Rond. Je travaille également avec la Cie Okazou sur un spectacle d'improvisations.


Gaëlle Levallois

Après une activité théâtrale intense au sein de la compagnie "J'étais ailleurs", je travaille un an avec René Gouzenne et Laurent Collombert à l'Atelier de la Cave Poésie. Je joue ainsi dans "Les sept péchés capitaux", spectacle mis en scène par René Gouzenne, à la Cave Poésie.
Je choisis ensuite de suivre la formation professionnelle de l'Oeil du Silence sous la direction de Anne Sicco, pendant deux ans.
Parallèlement, je monte avec la Compagnie Erectus un spectacle de rue intitulé "Vivra bien qui rira le dernier" qui tourne tout l'été 2002 sur différents festivals de rue en France.
Je rencontre ensuite Lucia Amara, metteur en scène et chorégraphe italienne. C'est sous sa direction que je joue dans un spectacle danse-théâtre tiré de "L'art et la mort" d'Antonin Artaud en avril 2003.
De retour à Toulouse, je participe au spectacle "La scène" de Valère Novarina au Théâtre Garonne.



Alexandra Malfi

Après deux ans au cours Florent à Paris, j'ai participé à la création de la troupe "Pourquoi pas nous" avec laquelle nous avons monté "Les bâtisseurs d'empire ou le Schmurtz" de B. Vian que nous avons présenté au festival d' Avignon 1998.
J'ai poursuivi ma formation pendant deux ans avec Fanny Vallon.
J'ai joué dans la Création "Titanic city", de Frédéric Constant et participé à la mise en scène (Théâtre de la cité universitaire).
J'ai joué dans différents longs métrages cinéma notamment avec Marie France Pisier et Jean Pierre Mocky, et j'ai été script pour la chaîne M6.
Installée à Toulouse depuis 2001, je participe aux ateliers de Mary-Lynn Clarck. Dans ce cadre j'ai joué dans un spectacle de rue intitulé "Les dessous du petit chaperon rouge".
Parallèlement je travaille avec Yvon Victor, avec qui j'ai joué dans "Démocratie mosaïque" et "Lettres à l'abbé Violet" 2002, , "Chienne de guerre" en 2003.
Pour enrichir ma palette de comédienne, j'ai fait de la danse moderne.


Carlos Nogaledo

Je découvre le théâtre en 1997, date à laquelle je rencontre la Cie Alfonce. Nous partons en tournée pour 20 représentations dans différentes stations de ski dans les Alpes.
En 2001, avec la Cie Histoire Commune, je participe à plusieurs spectacles de rue ainsi qu'à des lectures animées de nouvelles primées par le CROUS de Toulouse.
Je choisis ensuite d'entamer une formation professionnelle au sein du Théâtre ² l'Acte, sous la direction de Michel Mathieu de janvier à juin 2002. Parallèlement, je participe au spectacle "Les autres gens d'ici" de Christian Mazzuchini au Théâtre Garonne en avril 2002.
En novembre 2002, je joue dans "Attakua", création mise en scène par Isabelle Luccioni. Ce travail est repris en septembre 2003 dans le cadre du festival La Rabelèze à Lagardelle(31).
En mai-juin 2003, je participe au stage "Littératures de guerre" dirigé par C. Miret, S. Olry et C. Ramondou au Théâtre Garonne.


Michel Pomme

Ancien décorateur scénique, je me reconvertis sur le devant de la scène en 1997.
Je découvre Molière et Fassbinder avec P. Ellouz de la Compagnie du Père Ubu et je crée avec la Compagnie des Déterrés "Squelette temps sont durs" en 1998.
J'étudie le personnage du clown et réalise des impromptus et le spectacle "Dormir, c'est vivre aussi" dans les milieux scolaires.
Je joue en 1999 des textes de L. Sépulveda au Festival latino-américain et des textes de Noëlle Renaude avec la Compagnie de la Passerelle.
J'approfondis le travail sur le texte à la Cave Poésie avec René Gouzenne et Laurent Collombert et sur l'improvisation avec la Compagnie Ccédille dirigé par Albin Warette.
Je rencontre la Commedia dell'Arte et le travail du masque avec L. Collombert, la Compagnie Le Carré brune et Carlo Boso et je complète ma formation de clown avec Nicole Garetta, Ben Weeber, Pascale Spengler.
En 2001 je participe à la création de la compagnie Koikadi ? et de la pièce "Ni avec toi, ni sans toi" de X. Durringer.
Je présente des lectures à l'occasion du Printemps des poètes 2002 à Toulouse.
En 2002, je crée le spectacle de clown en solo "Y'a pas d'ombre à mon soleil".


Jérôme Thibault

Après 10 ans de danse classique et contemporaine à Poitiers auprès de la chorégraphe Claire Marchand, mes premiers pas dans le théâtre se font dans le cadre du Bac Art Dramatique, où j'ai l'occasion de rencontrer Stuart Seide, Claire Lasne, Catherine Anne et Mohamed Rouabhi.
De 1998 à 2000, je travaille avec Jean-Claude Meymerit à Bordeaux. Sous sa direction, je joue dans "Les amours de Jacques le fataliste" d'après Diderot. Ce spectacle part en tournée pour 40 dates en Gironde et est applaudi par la manifestation L'été Girondin.
Arrivé à Toulouse, je décide de suivre la formation professionnelle de l'acteur dispensée par l'Oeil du Silence, sous la direction de Anne Sicco, durant deux années.
Depuis, j'ai participé à un film institutionnel pour la ville de Montpellier ainsi qu'à la création danse-théâtre "Accords Perdus", mis en scène par Ph. Pezant en octobre 2003.
En décembre 2003, je joue dans "L'auberge du cheval blanc", mis en scène par Adriano Sinivia au Théâtre du Capitole. J'interprète le personnage de Treplev dans "la Mouette" de Tchekhov, mis en scène par Francis Azéma créé au Théâtre du Pavé en mars 2004. 



Retour